Découvrir un col à vélo

Voyager est un plaisir, cela fait découvrir de nouveaux paysages ainsi que de nouvelles expériences. Un voyage n’est pas toujours synonyme de contrées sauvages ou d’iles lointaines loin de là. Un voyage c’est aussi la découverte en vrai d’un parcours mythique comme celui qu’effectue le tour de France par exemple. Et quoi de mieux que de visiter les Pyrénées françaises tout en s’adonnant à l’activité de grand air qu’est le cyclisme.

Découvrir le col du Soulor dans les Pyrénées françaises

Voyager dans les Pyrénées françaises fait découvrir à l’interlocuteur des cols célèbres comme le col du soulor. Ce dernier comme la plupart des cols est en forme de selle de cheval pour information. Ce genre de renseignement permet de comprendre notamment pourquoi les cols ont cette forme de selle de cheval. La réponse tient dans le fait qu’un col comme le col du soulor est composé d’un point qui se trouve à une basse position pile au milieu de deux sommets. Bien sûr, tout cela se retrouve sur une seule arête de montagne. Un col dispose également d’un point de passage qui se trouve le long de la ligne d’une crête qui est elle-même située entre deux versants de la montagne. Bref, un col dont le col du soulor est un endroit aux accès difficiles surtout à vélo, ce qui en fait un lieu idéal pour grimper à vélo. Le col du soulor est comme son nom l’indique un col de montagne routier. Il est à une altitude d’environs 1500 mètres et comme il se situe dans les Pyrénées françaises, il est environné de col célèbre comme le col du Tourmalet ou le col d’Aubisque. Cette célébrité provient naturellement du fait que le col du soulor a été le témoin du passage du fameux tour de France de cyclisme au moins plus d’une dizaine de fois depuis le premier passage en 1974.

Faire du cyclisme le long d’un col de montagne

Pour ce qui est du col du soulor, il dispose de trois routes que les apprentis cyclistes ou les cyclistes chevronnés peuvent emprunter. Ces trois routes sont praticables et représentent des défis pour les interlocuteurs qui veulent se lancer dans ce genre d’activité. Grimper le col d’une montagne comme celle du soulor n’est pas facile, cela demande une préparation ainsi qu’un minimum d’entrainement pour éviter les accidents. Après tout, un col comme le col du soulor reste un col routier de montagne, les conditions météorologiques et physiques restent les mêmes. Ces conditions comprennent non seulement l’altitude, mais aussi la température et les vents rencontrés au long des routes. Les routes de montagnes ne diffèrent pas trop, elles présentent de longues distances et ont parfois des pentes abruptes. Le fait de ne pas être habitué à grimper joue également un rôle dans la préparation de l’interlocuteur puisqu’il est possible de risquer un manque d’oxygène. L’interlocuteur doit ainsi prendre en compte ses performances cardiaques et son rythme cardiaque lors de l’entrainement avant de s’attaquer au col en question. Une préparation n’est pas juste un entrainement physique, cette phase comprend aussi le fait de vérifier et prendre soin de son matériel. D’ailleurs, il est possible pour l’interlocuteur de se renseigner sur le genre et le modèle de vélo adaptés pour grimper un col comme le col du soulor.